Assouline Jordan - Newcertification, La solution pour obtenir votre CCNA et votre CCNP
DEMO - ESSAI GRATUIT


Préparation à la certification CCENT/ICND1 100-101 et CCNA 200-120

Exemple : Configuration d'une interface sur un réseau Broadcast ou Point-to-Point sur JunOS


gns3 broadcast

 

Procédure étape-par-étape :

  1. Configurer les équipements en indiquant les bonnes adresses des interfaces pour chaque routeur et spécifier la valeur du Router-ID

 

Junos-1 :

root@% cli

root> configure

Entering configuration mode

 

[edit]

root# set system root-authentication plain-text-password

New password:

Retype new password:

 

root# set routing-options router-id 1.1.1.1

 

root# set interfaces em1 unit 0 family inet address 57.35.0.1/30

 

root# set interfaces em0 unit 0 family inet address 192.168.1.254/30

 

root# commit

commit complete

 

show interfaces terse

 

 

Junos-2 :

root@% cli

root> configure

Entering configuration mode

 

[edit]

root# set system root-authentication plain-text-password

New password:

Retype new password:

 

root# set routing-options router-id 2.2.2.2

 

root# set interfaces em1 unit 0 family inet address 57.35.0.2/30

 

root# set interfaces em2 unit 0 family inet address 57.35.0.5/30

 

root# commit

commit complete

 

 

Junos-3 :

root@% cli

coroot> configure

Entering configuration mode

 

[edit]

root# set system root-authentication plain-text-password

New password:

Retype new password:

 

root# set routing-options router-id 3.3.3.3

 

root# set interfaces em2 unit 0 family inet address 57.35.0.6/30

 

root# set interfaces em0 unit 0 family inet address 192.168.2.254/24

 

root# commit

commit complete

 

 

  1. Créer une aire OSPF 0.0.0.0 :

 

Junos-1 :

[edit]

root# edit protocols ospf area 0.0.0.0

 

Junos-2 :

[edit]

root# edit protocols ospf area 0.0.0.0

 

Junos-3 :

[edit]

root# edit protocols ospf area 0.0.0.0

 

 

  1. Assigner l'interface dans l'aire OSPF et commit:

Junos-1 :

[edit protocols ospf area 0.0.0.0]

 

root# set interface em2

 

root# set interface em0

 

 

 

Junos-2 :

[edit protocols ospf area 0.0.0.0]

 

root# set interface em2

 

root# set interface em1

 

 

Junos-3 :

[edit protocols ospf area 0.0.0.0]

 

root# set interface em2

 

root# set interface em0

 

 

 

 

 

Résultats :

Confirmer votre configuration grâce à la commande show protocols ospf qui récapitule les différents paramètres que vous avez spécifié.

Par exemple pour Junos-1 :

 

Junos-1 :

[edit]

root# show protocols ospf

area 0.0.0.0 {

    interface em1.0;

    interface em0.0;

}

 

 

Vérification :

Depuis le mode opérationnel, entrer la commande "show ospf interface detail". Par exemple pour Junos-1 :

Junos-1 :

verification junos1 numéro 1

 

Ici on voit bien que les deux interfaces sur lesquelles on a activé le protocole OSPF sont présentes dans l'aire 0.0.0.0, et que le réseau est de type LAN (il peut également être de type P2P).

On peut noter que par défaut, la priorité est fixée à 128, que le hello interval est de 10, et que le Dead interval est de 40.

Le Adj count est de 0 pour em0, cela signifie qu'il n'y a pas eu d'adjacences formée depuis cette interface. Il est cependant de 1 pour em1, ce qui est logique puisque c'est cette interface qui est directement connectée à Junos-2 avec qui une adjacence s'est créée.

Enfin on voit que Junos-1 est le DR et que Junos-2 est le BDR.

 

On peut également effectuer une capture du trafic :

capture wireshark multicast

 

 

 

Les autres types d'interface :

On peut souhaiter configurer nos interfaces OSPF comme différemment d'un type Point-to-Point ou Broadcast :

 

Demand Circuit :

Configuration d'un Demand Circuit pour limiter la bande-passante et le temps d'accès :

 

Junos-1 :

[edit protocols ospf area 0.0.0.0]

 

root# set interface em2 demand-circuit

 

root# set interface em0 demand-circuit

 

 

On configure des circuits sur demande sur des interface OSPF, ainsi tous les paquets hello et les LSAs sont supprimés dés que la synchronisation d'OSPF est achevée. Les LSAs ont un bit "DoNotAge" qui arrête le "vieillissement" du LSA et empêche l'envoi de mises à jour périodiques.

Les paquets Hello et les LSAs ne sont envoyés et reçus que lorsqu'il y a un changement de la topologie du réseau. Cela réduit ainsi énormément la quantité de trafic qui passe à travers cette interface OSPF.

 

Attention, les paquets périodiques ne sont supprimés que sur les interfaces Point-to-point ou point-to-multipoint, et non sur les interfaces broadcast ou NBMA.

 

 

Les interfaces passives :

On configure une interface en passive, lorsqu'on souhaite annoncé la "direct interface" sans faire tourner le protocole OSPF sur cette interface (les adjacences ne sont pas formée, et aucun paquet hello n'est généré).

 

Ce sont généralement les interfaces donnant sur un LAN qui sont configurées en passive. Dans notre exemple ci-dessus, il semble intéressant de mettre donc les interfaces em0 de Junos-1 et Junos-3 en mode passive :

 

Junos-1 :

[edit protocols ospf area 0.0.0.0]

 

root# set interface em0 passive

 

 

 

Junos-3 :

[edit protocols ospf area 0.0.0.0]

 

root# set interface em0 passive

 

 

Depuis le mode opérationnel, on peut entrer la commande "show ospf interface detail". On est censé voir que l'interface est en mode passive et que "l'Adj count" est à 0. Par exemple pour Junos-1 :

 

 

Les interfaces de peer pour le GMPLS:

Le GMPLS nécessite des information de "traffic engineering" pour être transporté à travers un lien séparé du control channel. On établit ce lien séparé en configurant l'interface en tant que peer. Attention car le nom de l'interface OSPF doit correspondre au nom du peer LMP (Link Management Protocol).

 

Junos-1 :

[edit protocols ospf area 0.0.0.0]

 

root# set interface em0 oxc1

 


Mot de passe oublié